Menu

Agenda

samedi 01 février 2020
17h00 / L'Atelier des arts vivants, Changé

Conférence introductive

Par Michel Amarger, journaliste, critique de cinéma et formateur Médias France

 

SE CONNECTER SUR LA DIVERSITE DES CINEMAS D’AFRIQUE – Par Michel Amarger.

La richesse des cinématographies africaines défie les difficultés économiques, les troubles politiques. Alors que le continent africain, depuis les indépendances des années 60, reste marqué par la colonisation et l’exploitation de ses ressources, les artistes résistent et engagent des films offensifs, dénonciateurs mais toujours en quête d’un langage cinématographique personnel.
On pourra mesurer la force visionnaire des pionniers (Ousmane Sembène, Djibril Diop Mambety) et l’effervescence qui règne autour de Dakar. Tandis que le cinéma sud-africain est fortement structuré, que l’industrie de l’image s’impose au Nigeria, la création est plus rare mais très intense au cœur du continent. De l’est où émergent des auteurs malgré les conflits, au nord où le Maroc s’affirme comme un exemple, l’Afrique vibre au rythme du cinéma.
En retour les ondes africaines touchent l’Occident où les cinéastes trouvent parfois les moyens de s’émanciper pour produire (Mahamat-Saleh Haroun pour la fiction, Dieudo Hamadi pour le documentaire). Au delà de ces liens, les réalisateurs cultivent un regard documenté, critique et poétique sur leurs sociétés. Une approche à évaluer pour exalter les images africaines, et se laisser emporter…

MICHEL AMARGER – Journaliste, critique de cinéma, formateur Médias France, il a conçu depuis plusieurs années, des reportages, des émissions de cinéma notamment pour RFI. Il est également réalisateur de films, auteur d’ouvrages sur le 7ème art dont un livre sur le cinéaste Djibril Diop-Mambety. Il collabore à diverses publications ou éditions numériques comme La Lettre de la francophonie.
Michel Amarger est cofondateur du réseau informatique Africiné, de la Fédération Africaine des Critiques de Cinéma, et de la structure Afrimages. Il a cofondé la revue panafricaine Awotélé. Consultant et programmateur pour des festivals, il coordonne débats et tables rondes tout en enseignant la pratique du cinéma à l’Université de Paris.

Suivi d’un buffet d’amuse-bouches.

En partenariat avec l’APCVC (Atelier Photo Ciné Vidéo de Changé). Gratuit.