Menu

2019 / Rep. Centrafricaine, France / 1h30

Camille

De Boris Lojkine

Drame

Réalisateur : Boris Lojkine
Scénaristes : Boris Lojkine & Bojina Panayotova
Interprètes : Nina Meurisse, Fiacre Bindala, Bruno Todeschini, Grégoire Colin…
Compositeur : Eric Bentz
Photographie : Elin Kirschfink
Décors : Jan Andersen
Distributeur : Pyramide

Séances

dimanche 15 mars 2020
20h30 / Le Vox, Mayenne

dimanche 15 mars 2020
15h00 / Cinéma Vox, Renazé

lundi 16 mars 2020
20h00 / Cinéville, Laval

lundi 16 mars 2020
09h00 / Le Vox, Mayenne

jeudi 19 mars 2020
10h00 / Cinéma Yves Robert, Evron

2019 / Rep. Centrafricaine, France / 1h30

Camille

De Boris Lojkine

Drame

Jeune photojournaliste éprise d’idéal, Camille part en Centrafrique couvrir la guerre civile qui se prépare. Très vite, elle se passionne pour ce pays et sa jeunesse emportée par la tourmente. Désormais, son destin se jouera là-bas.

.
A travers la fascination qu’exerce sur Camille la Centrafrique et sa population, le film aborde la question cruciale de l’éthique et de la distance du photographe ou du documentariste par rapport à son sujet. Comment être proche sans être voyeur, empathique sans mettre en danger, peut-on créer des liens avec une population dont on ne partage pas les souffrances quotidiennes? Autant de questions que soulève, avec un grand réalisme, le réalisateur du saisissant
Hope. Réalisme d’autant plus significatif que des réalisateurs et acteurs centrafricains ont participé à l’écriture et au tournage du film. D’une force époustouflante.

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

Normalien, agrégé de philosophie, auteur d’une thèse sur « Crise et Histoire », Boris Lojkine décide, à l’issue de sa thèse, de quitter l’université. Il referme les livres et part au Vietnam où il avait vécu précédemment et dont il a appris la langue, pour y vivre l’aventure. Il y réalise deux films documentaires, Ceux qui restent (2001) et Les Âmes errantes (2005), deux films qui racontent, côté vietnamien, le deuil impossible des hommes et des femmes dont la vie a été traversée par la guerre. Avec Hope (2014), sa première fiction, il change de continent pour se plonger dans l’Afrique des migrants. Le film est présenté à la Semaine de la Critique à Cannes et reçoit des dizaines de prix dans les festivals internationaux. Camille est son deuxième long-métrage de fiction.

Galerie photos

  • Camille
  • Camille
  • Camille