Menu

1964 / Inde / 1h57

Charulata

De Satyajit Ray

Romance

Réalisation : Satyajit Ray
Scénario : Satyajit Ray d’après l’œuvre de Rabindranath Tagore
Interprètes : Soumitra Chatterjee, Madhabi Mukherjee, Shailen Mukherjee
Photographie : Subatra Mitra
Musique : Satyajit Ray
Distribution : Les acacias

Séances

mardi 27 mars
14h00 / Le Vox, Mayenne

1964 / Inde / 1h57

Charulata

De Satyajit Ray

Romance

À Calcutta, aux environs de 1880, Bhupati, qui édite et imprime chez lui un journal politique, La Sentinelle, est persuadé que sa femme, Charulata, est douée pour l’écriture. Il demande à son jeune cousin Amal, hébergé à la maison, de faire en sorte que sa femme passe à l’acte sans qu’elle sache que son mari est à l’origine de ce désir et de cette commande. Entre Charulata et Amal naît une complicité, de l’amitié, de l’écriture et de l’amour.

Considéré par le réalisateur lui-même comme son meilleur film : « Je pense toujours que Charulata est mon meilleur film, parce que toutes les étapes de la fabrication du film, du script au « re-recording », ont été réalisées avec plus de perfection que dans aucun de mes autres films. » écrit Satyajit Ray. Charulata s’inscrit dans une période au cours de laquelle Ray signe quelques magnifiques portraits de femmes de la moyenne bourgeoisie urbaine, se débattant entre aliénation et émancipation.

Ours d’argent à Berlin en 1965, Charulata est un sommet d’équilibre en trois dimensions – politique (la révolution bengalie, prémisses de l’Inde moderne), esthétique (la littérature et la musique) et sociale (quel destin possible pour la femme indienne à l’aube du 20e siècle ?) qui nous informe également sur le projet cinématographique de Ray dans son ensemble, celui de mêler la poésie à la politique, le rêve à la réalité. Une chef d’œuvre du cinéma Indien.

Rétrospective.

Né en 1921 à Calcutta dans une famille aisée. Il fonde en 1942 un ciné-club à Bombay puis la Calcutta Films Society en 1947. C’est la rencontre avec le cinéaste Jean Renoir lors du tournage en Inde du film Le Fleuve qui le décide à se lancer dans la réalisation. En 1955, il réalise son premier La trilogie d’Apu : La complainte du sentier primé à Cannes en 1956. Il crée au total 37 films avant de s’éteindre en 1992.

Galerie photos

  • Charulata
  • Charulata