Menu

1955 / Suède / 1h45

Sourires d’une nuit d’été

De Ingmar Bergman

Comédie dramatique

Réalisation et scénario : Ingmar Bergman
Interprètes : Eva Dahlbeck, Ulla Jacobsson, Gunnar Björnstrand, Björn Bjelvenstam, Jarl Kulle, Harriet Andersson, Åke Fridell, Naima Wifstrand
Photographie : Gunnar Fischer
Musique : Erik Nordgren
Distribution : Carlotta Films

Séances

1955 / Suède / 1h45

Sourires d’une nuit d’été

De Ingmar Bergman

Comédie dramatique

L’avocat Fredrik Egerman, un séduisant veuf quadragénaire, vient d’épouser la jolie Anne qui a l’âge de son fils Henrik, étudiant en théologie. Mais son ancienne maîtresse, Désirée, est de retour en ville : comédienne renommée, elle joue au théâtre et Fredrik se précipite chez elle, sous la pluie, pour lui confier ses malheurs conjugaux. Ces confidences réveillent en Désirée son intérêt pour lui.

« Prix de l’humour poétique » au festival de Cannes, Sourires d’une nuit d’été est certainement le film le plus divertissant de Bergman. Bon nombre de ses acteurs se croisent et se décroisent dans ce film plaisant, dans lequel on se chamaille l’amour de l’un ou de l’autre. Dans un sentiment de mélancolie, on pense également à La règle du jeu de Renoir. Sourires d’une nuit d’été n’est pas l’adaptation d’un texte de Marivaux ; le scénario a entièrement été écrit par Bergman.

Sourires d’une nuit d’été est également un film bavard ; Woody Allen rendra hommage à son maître dans Comédie érotique d’une nuit d’été.

Auteur d’une cinquantaine de longs-métrages réalisés entre 1946 et 2003, Ingmar Bergman occupe une place essentielle dans le patrimoine cinématographique mondial. Influencé aussi bien par le cinéma français des années 1930 que par le néoréalisme italien ou le romantisme allemand, le « magicien du Nord » n’a eu de cesse d’autopsier les rapports familiaux et amoureux, mais aussi sa lucidité face à la vie de couple et à la famille. Ses films sont emprunts de questions existentielles et de thèmes métaphysiques. Il remporta de nombreux prix durant sa carrière dont l’Oscar du meilleur film en langue étrangère à trois reprises. Il reçoit en 1997 à Cannes « La Palme des Palmes » le sacrant meilleur réalisateur de tous les temps.

Galerie photos

  • Sourires d’une nuit d’été
  • Sourires d’une nuit d’été