Menu

1955 / Inde / 2h05

La trilogie d’Apu : la complainte du sentier

De Satyajit Ray

Drame

Réalisation : Satyajit Ray
Scénario : Satyajit Ray d’après le roman Pather Panchali de Bibhutibhushan Bandopadhyay
Interprètes : Subir Banerjee, Chunibala Devi, Runki Banerjee
Photographie : Subatra Mitra
Musique : Ravi Shankar
Distribution : Films sans frontières

Séances

mardi 20 mars
16h00 / Cinéville, Laval

mercredi 21 mars
16h00 / Le Vox, Mayenne

1955 / Inde / 2h05

La trilogie d’Apu : la complainte du sentier

De Satyajit Ray

Drame

Dans le Bengale rural des années 1920, le brahmane Harihar Roy vit dans la maison de ses ancêtres qui nécessite des réparations, mais il est trop pauvre pour les payer. Il vit avec sa femme Sarbajaya, sa fille Durga qui vole régulièrement des fruits dans le verger qu’ils ont été amenés à vendre aux voisins, son jeune fils Apu, et Indir, une vieille parente. La maison abrite aussi un chien, des chats et une vache. Sarbajaya s’occupe des tâches ménagères, de la préparation de la nourriture et des rites religieux.

Incapable de gagner assez d’argent pour subvenir aux besoins de la famille, Harihar part en quête d’un nouveau travail, laissant Sarbajaya seule pour gérer la famille. Pendant son absence, Indir meurt, puis, lors d’un ouragan, Durga tombe malade, et meurt à son tour. Lorsque le père revient, il trouve la maison dévastée. La famille décide de partir vers la ville.

Ce premier film du réalisateur Bengali Satyajit Ray est le premier volet de la Trilogie d’Apu adapté du roman autobiographique de Bibhutibhushan Bandopadhyay. Tourné avec peu de moyens sur une période de cinq ans en prenant exemple sur le cinéma néo-réaliste, Satyajit Ray réussit à donner naissance à un film exigeant tout en ouvrant les yeux de l’Occident sur l’inventivité indienne. La naissance d’un grand cinéaste.

Rétrospective

Né en 1921 à Calcutta dans une famille aisée. Il fonde en 1942 un ciné-club à Bombay puis la Calcutta Films Society en 1947. C’est la rencontre avec le cinéaste Jean Renoir lors du tournage en Inde du film Le Fleuve qui le décide à se lancer dans la réalisation. En 1955, il réalise son premier La trilogie d’Apu : La complainte du sentier primé à Cannes en 1956. Il crée au total 37 films avant de s’éteindre en 1992.