Menu

2010 / Tchad, France, Belgique / 1h32

Un homme qui crie

De Mahamat-Saleh Haroun

Drame Guerre

Réalisateur et scénariste : Mahamat-Saleh Haroun
Interprètes : Youssouf Djaoro, Diouc Koma, Emile Abossolo M’Bo, Djénéba Koné…
Compositeurs : Wasis Diop et Djénéba Koné
Photographie : Laurent Brunet
Distribution : Pyramide

2010 / Tchad, France, Belgique / 1h32

Un homme qui crie

De Mahamat-Saleh Haroun

Drame Guerre

Le Tchad de nos jours. Adam, la soixantaine, ancien champion de natation est maître nageur de la piscine d’un hôtel de luxe à N’Djamena. Lors du rachat de l’hôtel par des repreneurs chinois, il doit laisser la place à son fils Abdel. Il vit très mal cette situation qu’il considère comme une déchéance sociale. Le pays est en proie à la guerre civile et les rebelles armés menacent le pouvoir. Le gouvernement, en réaction, fait appel à la population pour un « effort de guerre » exigeant d’eux argent ou enfant en âge de combattre les assaillants. Adam est ainsi harcelé par son Chef de Quartier pour sa contribution. Mais Adam n’a pas d’argent, il n’a que son fils…

> Lien vers le dossier de presse

Prix du Jury Festival de Cannes (2010)
Meilleur film francophone – Lumières de la presse étrangère (2011)
Étalon d’argent – Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (2011)

Mahamat-Saleh Haroun a vingt ans lorsque la guerre civile éclate au Tchad : il part pour la France, où il suit des études de cinéma puis de journalisme. Entre 1991 et 1996, il réalise plusieurs courts-métrages dont Maral Tanié (1994). Premier réalisateur tchadien de l’Histoire, le déchirement de son pays est au cœur de tous ses films, à commencer par son premier long-métrage Bye Bye Africa (1999), Prix du Meilleur premier film à Venise. Viennent ensuite Abouna (2002), sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs puis Daratt (2006) – Prix Spécial du Jury à la Mostra de Venise. En 2010, Un homme qui crie obtient le Prix du Jury à Cannes ; en 2014, Grigris est en Compétition officielle. En 2016, il réalise le documentaire Hissein Habré, une tragédie tchadienne. Il est l’auteur d’un roman, Djibril ou les ombres portées paru en 2017, et est ministre du développement touristique, de la culture et de l’artisanat du Tchad depuis 2019.

Galerie photos

  • Un homme qui crie
  • Un homme qui crie
  • Un homme qui crie