Menu

Focus Andreï Zviaguintsev

 


Copyright : Mario Anzuoni

Cinéaste aux multiples récompenses, Andreï Zviaguintsev est le plus connu des cinéastes russes de sa génération, célébré dans le monde entier et paradoxalement très critiqué dans son propre pays. Après avoir quitté la Sibérie à l’âge de 22 ans pour s’installer à Moscou, Andreï Zviaguintsev intègre une prestigieuse école d’arts dramatiques. Déçu par le théâtre, il se passionne pour le cinéma, grâce aux rétrospectives de films de Godard, Antonioni, Kurosawa ou Bergman. En 2003, il gagne le Lion d’Or à la Mostra de Venise avec son premier film, Le Retour. Trois ans plus tard, son deuxième film, Le Bannissement, est également salué par la critique et sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes en 2007. Après la réalisation de courts-métrages, il réalise Elena, nouveau succès critique, puis  Léviathan qui reçoit le Prix du scénario au Festival de Cannes et le Golden Globe du meilleur film en langue étrangère, et enfin Faute d’amour, qui lui vaudra le prix du jury à Cannes en 2017 et le César du meilleur film étranger. Cinéaste de l’ellipse, du non-dit et du mystère, héritier d’Andreï Tarkovski, comme lui, il magnifie la nature, ses lacs, ses îles, ses paysages sauvages ; comme lui, il dépeint des personnages fragiles et toujours lourds de signification. Il a créé en 15 ans une filmographie d’une profonde cohérence.