Menu

Expositions

Les fantômes des corniches, de Baudouin Mouanda

Le plaidoyer photographique pour l’électrification de l’Afrique.

En république du Congo, le soleil ne décline pas. Il tombe. Dès qu’il disparaît, une nuit d’encre engloutit Brazzaville. En raison des incessantes coupures de courant, les jeunes étudiants dès la nuit tombée vont réviser leurs leçons à la lumière des lampadaires. Surnommés « les Fantômes des corniches », ils trouvent refuge dans ce qu’ils appellent « la grande bibliothèque à la belle étoile », munis de petites lampes, et y récitent leurs cours d’histoire ou de langue. La soif d’apprendre est la plus forte et pour s’instruire tous les moyens sont bons. C’est aussi une façon pour eux de trouver du calme, loin de leurs chez-eux, bruyants et exigus.

En souvenir du passé où il errait lui-même dans les rues pour réciter ses cours, Baudouin Mouanda a réalisé ces photographies pour montrer les circonstances dans lesquelles des jeunes Congolais ou Africains se frayent leur passage dans ce monde et croient en l’avenir. Car le manque d’électricité en Afrique empêche le continent de retenir sa jeunesse et la pousse à émigrer vers les « pays de Lumière ».

Dates : Du 22 septembre au 31 octobre 2021
Lieu : Bibliothèque Albert Legendre, Laval
Partenaire : Bibliothèque Albert Legendre, Ville de Laval
Entrée Libre


>>> Vernissage <<<
Samedi 2 octobre 16h30,
suivi d’un concert

Pour aller plus loin…
Projection du film Examen d’état
sur l’accès à l’éducation au Congo
samedi 02.10 à 18h au Cinéville Laval

 

Se débrouiller pour devenir grand, de Baudouin Mouanda

Il est coutume d’entendre, en réponse à la question « ça va ? », « je me débrouille ! » ou plutôt « on se débrouille ». L’interlocuteur accompagne cette phrase d’une moue pour dire que les affaires marchent « molo molo » ou « un peu-un peu » pour emprunter le jargon des jeunes du ghetto. Les petits boulots sont leur terreau fertile. 

Ce projet photographique raconte le parcours itinérant de Cléo, jeune coiffeur de Bacongo, un arrondissement branché de Brazzaville. Il se déplace d’un quartier à un autre à la recherche des clients pour devenir son propre patron. Sur l’avenue André Mastoua, où il a installé son bureau « Salon de coiffure homme », c’est là qu’il reçoit tout le monde. Chacun est libre de raconter une histoire. On reste plus longtemps que prévu à force d’écouter les faits divers… Il sourit et dit « l’avenir c’est être passionné par son métier » 

Dates : Du 22 septembre au 31 octobre 2021
Lieu : Médiathèque Jean-Loup Trassard (Le Grand Nord, Mayenne), et cinéma Le Vox Mayenne
Partenaire : Le Grand Nord et cinéma Le Vox Mayenne
Entrée Libre 

Pierrot Men, photographe malgache

Il est sans conteste le plus illustre photographe malgache vivant.

Pierrot Men, né en 1954 sur la côte Est de Madagascar, vit et travaille à Fianarantsoa où il dirige le Labo Men, le plus grand laboratoire photographique de la ville.

Son œuvre témoigne de l’essence même de la Grande Île, de son âme, au travers de ses habitants, de ses paysages aussi, ou encore de ses scènes de vie quotidienne. Chroniqueur fidèle et intime de la vie locale et de ses conditions parfois rudes, l’association lavalloise Ambohimad est heureuse de vous faire découvrir ses clichés.

Dates : Du 22 septembre au 31 octobre 2021
Lieu : Médiathèque Saint Nicolas, Laval
Partenaire : Association Ambohimad, Ville de Laval
Entrée Libre 

Afrique, par les élèves du conservatoire de Château-Gontier

Les élèves de la section arts plastiques du conservatoire propose une exposition de travaux inspiré des œuvres de l’artiste béninois Romuald Hazoumè. L’artiste travaille à partir d’objets usagés dont il conserve la patine naturelle. Quelques gestes, une combinaison, un renversement, lui suffisent pour révéler des visages sous-jacents et renouer avec la tradition des masques dont il se réclame, issu d’une tradition Yoruba. Ainsi, un goulot de bouilloire ou de bidon simule une bouche, une poignée d’aspirateur ou d’arrosoir se transforme en nez. L’artiste se joue des stéréotypes liés à l’Afrique et renvoie en beauté à l’Occident les rebuts déversés dans les rues du continent africain.

Dates : Du 28 septembre au 15 octobre 2021
Lieu : Médiathèque du Pays-de-Château-Gontier
Partenaire : Ville de Château-Gontier
Entrée Libre